SprigganRéalisé par Hirotsugu Kawasaki et supervisé par Katsuhiro Otomo

Film d'animation japonais (1998)

Science-Fiction, Fantastique, Action

Disponible en DVD zone 2 FR (HK Video)

Des chercheurs découvrent par hasard une ancienne civilisation, et avec elle, un message d'avertissement : "Que les arts créés dans les ténèbres infinies retournent dans les ténèbres infinies". Une phrase bien osbcure, qui prend à peine plus de sens lorsqu'on sait que cette civilisation, incroyablement avancée techniquement, a été détruite par sa technologie, qu'elle ne maîtrisait plus. Une organisation a été crée pour protéger l'humanité des restes de cette civilisation que l'on commence à retrouver un peu partout sur la planète. Ses membres s'appellent les Spriggan et l'élément numéro 1 de cette division (puisqu'il s'agit clairement d'une armée) est un jeune garçon de 17 ans : Ominae Yu. En sa qualité de tête brulée, il va donc foncer en Turquie lorsqu'il apprend qu'on y a retrouvé l'arche de Noé, arche qui semble non seulement avoir d'étranges pouvoir, mais aussi qui semble être terriblement convoitée par le gouvernement américain.

spriggan_3Adaptation du manga Striker, Spriggan est un film d'animation japonais datant de 1998 et rappellant étrangement une oeuvre culte nommée Akira. Et ce n'est par hasard que ces 2 films sont très proches car on y retrouve Katsuhiro Otomo, le réalisateur même d'Akira, au casting du film. Même s'il ne réalise pas lui-même Spriggan, Otomo en supervise les principales étapes de la conception comme l'écriture du scénario et la réalisation. Pour comparer avec Akira, le héros Yu fait étrangement penser à Kaneda et le petit mutant Mc Dougall à, bien sur, Tetsuo pour les mêmes pouvoirs psychiques. Mais j'ai aussi trouvé des similitudes avec le film d'animation Ghost in the shell réalisé par Mamoru Oshii. Par exemple, Mc Dougall a lui aussi des cables connectés sur sa nuque, l'agent nommé Jean-Jacques Mondo (prononcé "djean djacques moundou") ressemble à Batou en plus jeune mais tout aussi surarmé et le héros Yu est aussi agile que Motoko Kusanagi. Basée sur une figure biblique, l'histoire de Spriggan sert avant tout de support afin de mettre en avant un déluge de scènes d'action viriles et divertissantes. Seuls les combats, magnifiquement animés, intéresseront le spectacteur et la 87ème minutes du film laissera à celui-ci un gout d'inachevé. Car Spriggan reste un film un peu trop court, n'exploitant pas toutes la palette de personnages qu'il a créé. Bien que globalement au-dessous de ses aînés comme Akira et Ghost in the shell, Spriggan reste un très bon divertissement.

Le site officiel du film Spriggan