laststarfighter_afficheRéalisé par Nick Castle

Avec Lance Guest, Catherine Mary Stewart, Dan O'Herlihy

Film américain (1984)

Fantastique, Science-Fiction

Disponible en DVD zone 2 Fr à 2,99 € dans certains supermarchés


"Salut Starfighter, vous avez été recruté par la ligue stellaire pour défendre la frontière contre Xur et l'armada Ko-Dan"
. Défendre la planète Rylos des vaisseaux ennemis, tel est l'enjeu du Starfighter. Imbattable à ce jeu vidéo, Alex joue une partie mémorable qui sidère son entourage. Mais la suite est encore plus incroyable, car l'inventeur du Starfighter expédie réellement Alex sur Rylos pour sauver la planète au bord de l'invasion.

Votre mère ou votre copine ne vous ont-t-elle jamais hurlé dessus pendant que vous étiez sur une partie de jeu vidéo alors que, selon elles, vous devriez plutôt jouer plutôt dehors ou tondre la pelouse ? Mais ce qu'elles ne savent pas, c'est que les jeux vidéo ne sont en fait qu'un prétexte des extra-terrestres pour tester les capacités des humains afin de trouver ceux qui pourront sauver l'univers d'une invasion ennemie interplanétaire. Et oui ! Si on veut sauver le monde, il faut s'entraîner sur les jeux vidéo. Par conséquent, vous avez une nouvelle excuse à répondre si on vous empêche de jouer tranquillement.

americans_army_starfighterThe Last Starfighter
est réalisé par Nick Castle, qui oeuvrera par la suite sur le film Dennis la malice et qui a écrit, entre autre, les scénarios de New-York 1997 de John Carpenter et Hook de Steven Spielberg. Le scénario a été écrit par Jonathan Betuel qui oeuvrera plus tard sur quelques épisodes (scénario et réalisation) de la série TV Freddy's Nightmares, mais qui réalisera aussi et surtout le film T-rex
avec Whoopi Goldbergen 1995 (eh oui, c'était lui). The Last Starfighter est le second film de l'histoire du cinéma à utiliser des image de synthèse après le film Tron, réalisé par Steven Lisberger en 1982, qui reste le pionnier du genre à exploiter ce type d'effets spéciaux. Les vaisseaux spaciaux du film sont ainsi créés en images de synthèse de façon très cubiques et simplistes. Malheureusement, elles sont complètement dépassées par ce qui ce fait aujourd'hui en effets spéciaux, mais gardent malgré tout un certain charme. L'histoire du film s'inspire largement de la Guerre des Etoires de Georges Lucas avec un Luke Skywalker qui délaisse sa paisible vie pour jouer les pilotes et aller combattre l'Empire. Le film dispose lui-aussi d'une palette d'extra-terrestres en tout genre qui va de l'homme-iguane à l'homme-piranha. Les joutes spatiales, tout droit tirées d'une partie de Space Invader, sont grotesques à cause de ses images de synthèses périmés et ne valent pas un X-Wing contre une Etoile Noire. Accompagné de sympathiques musiques symphoniques, le film réserve quelques bons moments, notament les scènes avec le béta-robot qui remplace le héros dans sa famille. Moins bon en somme que la Guerre des Etoiles, The Last Starfighter reste malgré un merveilleux film de science-fiction qui sont bon les année 80, à ranger entre Tron et Retour vers le futur.

Voir la bande-annonce