Independence_dayRéalisé par Roland Emmerich

Avec Jeff Goldblum, Bill Pullman, Will Smith

Film américain (1996)

Fantastique, Science-Fiction, Action

Disponible en DVD zone 2 FR


Une immense soucoupe volante envahit le ciel terrestre, libérant un nombre infini de plus petites soucoupes qui prennent position au-dessus des plus grandes villes du monde. Un informaticien new-yorkais décrypte les signaux émanant des étranges voyageurs. Ils ne sont pas du tout amicaux et ces extraterrestres se préparent à attaquer la Terre.

independence_day_large_05En pleine promotion de son film Stargate, la porte des étoiles en 1994, Roland Emmerich a été interloqué par un journaliste qui lui demanda comment il réagirait si la Terre était envahie par des extraterrestres. Le réalisateur américain eut ainsi l'idée de son prochain film et, avec l'aide de son ami Dean Devlin, écriva le scénario en 4 semaines. 2 jours plus tard, il reçut 9 propositions sérieuses de production. Gros bluckbuster à son époque, Independence Day ou sobrement nommé I-D est le film pro-américain et patriotique par excellence. Et oui, car, comme toujours, ce sont les américains qui sauvent le monde. Même le président des Etats-Unis n'hésite pas à piloter un avion de chasse pour "aller botter les fesses à E.T.". Malgré tout, il est plaisant de voir que tous les Hommes malgré leurs races, leurs religions ou leurs classes sociales se réunissent enfin pour combattre ensemble l'envahisseur venu d'ailleurs. Impressionnant, la 1ère partie du film démarre avec des soucoupes volantes obscurcissant le ciel et finissant par attaquer la population humaine, ne laissant à celle-ci aucun moyen de se défendre. Malheureusement, la 2nde partie du film part en vrille, avec notament cette solution de virus informatique pour détruire les boucliers extraterestres, et nous gave par la même occasion de patriotisme américain, surtout quand un des pilotes de chasse se crashe volontairement sur un OVNI pour la bonne cause. Mais je me demande, dans le cas d'une vrai attaque extraterrestre, si ils seraient aussi facile de repousser l'envahisseur et si le président des Etats-Unis, j'ai nommé Mister Bush junior, aurait lui-aussi le courage de prendre les commandes d'un avion de chasse pour sauver l'humanité. Euh... Malgré tout, I-D reste un excellent divertissant, avec ses grands moments d'émotions, son humour bon enfant, des effets spéciaux très bons et un son qui mettra en valeur votre beau home cinéma (pour peu qu'on en ai un  --' ).

A la fin des années 80, Roland Emmerich fait déjà montre de son goût pour la science-fiction avec des films comme Joey, Hollywood-Monster et Moon 44. En 1992, il réalise Universal Soldier, avec Jean-Claude Van Damme, qui remporte un franc succès au box-office. Il confirme 2 ans plus tard avec Stargate, la porte des étoiles, emmené par Kurt Russell. En 1996, Roland Emmerich accède à la consécration internationale avec Independence Day. Le succès est énorme et permet au cinéaste de récidiver dans le film-catastrophe avec Godzilla, remake américanisé d'une icone cinématographique japonaise. En 2000, il met le cinéma fantastique de côté et s'essaie au film de guerre en dirigeant Mel Gibson dans The Patriot, le chemin de la liberté. En 2004, Roland Emmerich revient à son genre de prédilection, le film fantastique à très gros budget, en signant Le Jour d'après, qui voit la planète faire face à de dramatiques changements climatiques. Son nouveau projet s'intitulera 10 000 b-c et racontera une épopée sur les débuts de l'humanité.

Voir la bande-annonce de Independence Day