regenesis1Série canadienne créée par Christina Jennings (2004)

2 saisons de 13 épisodes chacune

Avec Peter Outerbridge, Maxim Roy

Drame, Science-fiction

Diffusé le lundi à 20h40 sur Arte (2 épisodes de 45 minutes chacun)

La NorBAC est une organisation transnationale fondée pour enquêter sur les avancées de la biotechnologie. Le Dr David Sandström, l'un des meilleurs biologistes moléculaires au monde, y dirige le laboratoire au siège localisé à Toronto au Canada. De la bactérie mangeuse de plastique aux moustiques génétiquement modifiés, Sandström et son équipe se penchent sur les progrès douteux en matière de biotechnologie, avec en toile de fond des enjeux financiers et politiques impliquant des terroristes, des gouvernements et des multinationales pharmaceutiques.

regenesis2Depuis hier soir, la chaîne Arte surfe sur la mode des séries diffusées en 1ère partie de soirée et abandonne pendant un temps son film du lundi soir. Arte tenterait-elle de concurrencer ses grandes soeurs comme TF1, France 2 et M6 ? C'est paradoxal car une chaîne comme TF1 a relancé depuis quelques temps sa diffusion du film du dimanche soir. Mais Arte n'est pas TF1. Arte lance donc ReGenesis, une série canadienne à l'atmosphère très réaliste et à la réalisation assez proche de 24 heures chrono. Arte fait les choses en grand pour promouvoir sa série : une campagne publicitaire télévisée et radiodiffusée. Ce qui par la suite m'a incité à regarder cette série dont je n'avais jamais entendu parler auparavant. Vu le speech, une histoire d'enquêtes sur les virus et autres maladies contagieuses, je pensais à une nouvelle série inspirée par le film Alerte avec Dustin Hoffman comme N.I.H. : alertes médicales diffusé sur M6 et W9. Bof... Mais non en fait ! J'ai trouvé le 1er épisode de ReGenesis assez bon, bien interprété et assez convainquant. L'épisode intitulé "Virus Mortel" est classique et nous met en jambes pour la suite : un nouveau virus apparait au Canada et les agents cherchent le patient zéro. Le 2nd épisode a fini totalement de me convaincre : le patient zero s'avère être un bébé porteur du virus mais immunisé. Dans cet épisode intitulé "Tueur Né", j'ai surtout été bluffé par l'interprétation de Maxim Roy (en photo au côté de Peter Outerbridge), qui joue le rôle de Caroline Morrison, la directrice de l'agence et ex-agent de la CIA. Dans une scène de l'épisode 2, Caroline, insensible, interroge la mère du bébé contaminé et pour obtenir le nom du commanditaire du virus, pousse à bout la jeune femme en pleurs, et lui annonce même froidement la mort de ses parents. Une scène dramatique qui m'a vraiment remué. Une vrai beauté froide cette Caroline.

Le site officiel de la série TV ReGenesis