brazilRéalisé par Terry Gilliam

Avec Jonathan Pryce, Robert De Niro, Kim Greist

Film britannique, américain (1985)

Comédie dramatique, Science fiction

Disponible en DVD zone 2 FR

Dans un monde futuriste où règnent la police, la bureaucratie et la technologie, Sam Lowry modeste fonctionnaire sans ambition se réfugie dans ses rêves, seule parade autorisée. Mais un jour, un dérèglement informatique transforme par une série d’évènements bizarres son existence, l’entraînant ainsi dans une aventure étrange et cauchemardesque où il fera la connaissance de Tuttle, un terroriste chauffagiste et Jill, la femme qui hante ses rêves…

brazilHier soir, en allumant la télé vers 21h30, je suis tombé par hasard sur Brazil de Terry Gilliam sur la chaîne France 4. Bien que j'avais déjà vu le film auparavant, j'en ai malheureusement loupé le début et j'aurais bien aimé le voir en entier. Mais bon, j'espère que France 4 le rediffusera. J'ai remarqué aussi que la chaîne diffusait depuis dimanche dernier quelques films de Terry Gilliam comme Lost in la Mancha dimanche soir dernier, Brazil hier soir et Fisher King mardi soir prochain. Une très bonne chose cette programmation, sans doute du fait de la sortie en DVD au début du mois de Tideland, le dernier film de Terry Gilliam.

Brazil, comme son nom ne l'indique pas, est un film de science-fiction sombre qui souligne adroitement la grisaille de notre quotidien et la froideur nos villes bétonnées. En cherchant sur le net des infos sur ce film, j'ai découvert que Terry Gilliam avait eu d'autres idées de titre comme "The Ministry of torture", "1984 ½" et "How I learned to live with the system ? so far". Personnellement, je trouve que Brazil a été un très bon choix, une sorte d'ironie sur la noirceur du film. J'ai découvert aussi que Gilliam s'était inspiré du livre 1984 écrit par Georges Orwell en 1948, décrivant une Grande-Bretagne où, suite à la guerre, la liberté d'expression n’existe plus, où toutes les pensées sont minutieusement surveillées et où d’immenses affiches trônent dans les rues, indiquant à tous que "Big Brother vous regarde". Terry Gilliam décline à sa façon cet univers dictatorial sous la forme d'un film d'anticipation devenu par la suite culte. Dans une ville grisâtre bourrée d'énormes cables encombrants et parmi tous ses citadins lobotomisés, seul un homme rêve encore de ciel bleu et de jolie princesse à sauver. Un très beau film dont le message final reste malheureusement très pessimiste. Pour les fans de Harry Potter, j'ai lu que Terry Gilliam aurait été sollicité pour la réalisation du 6ème épisode. Je suis impatient de voir sa vision de la série. Pas vous ?

Le site officiel du réalisateur Terry Gilliam